Reply 1997

Annyeong !

J’espère que vous allez bien ? je suis désolé d’être autant absente sur le blog. Promis je ferai des efforts (quand je ne serais plus en vacance ;p) !

Connaissez-vous Reply 1997 ? Alors oui, je vous l’accorde, ce drama n’est pas très récent (2012) donc j’imagine que vous le connaissez peut-être déjà, mais si vous êtes curieux de savoir ce que j’en ai pensé, n’hésitez pas à continuer à lire 😉

… De quoi ça parle ? …

reply_1997_666483

Corée du sud, 2012

Seong Si Won est une jeune femme de 33 ans qui travaille comme scénariste. Un soir, elle rejoint son groupe d’amis d’enfance pour la réunion d’anciens élèves, promo 1997. Avec ses amis, ils vont se remémorer leur tendre jeunesse, lorsqu’ils étaient au lycée.

Busan, 1997

Seong Si Won est une jeune adolescente obsédée par le boys band H.O.T. Son ami d’enfance, Yun Yun Ji est soudainement tombé amoureux d’elle en se rendant compte qu’ils devenaient adultes.  Petit Bémol, Si won est une fille à fort caractère et avoir un petit ami est le cadet de ses soucis.

Nous allons donc suivre, le quotidien de Si Won, Yun Ji et leurs amis dans une époque où la Kpop a chamboulé la vie des adolescents coréens et où les jeunes s’interrogent sur leur sexualité.

… Ce que j’ai appris sur l’année 1997 en Corée du sud …

reply_1997_665867

Je ne sais déjà pas grand-chose sur cette période en France alors en Corée, vous n’imaginez même pas. Autant vous le dire directement, J’ai été fasciné par ce drama car j’ai beaucoup appris de la Corée du Sud en 16 épisodes seulement et notamment en ce qui concerne le statut de « Fan d’idoles ». C’est bien connu, les coréennes sont réputées pour en faire un peu trop lorsqu’il s’agit de soutenir leurs artistes favoris. Je sais dorénavant d’où leur vient cet entrain, des années 90 qui a fait naître les premiers idols coréens. Un peu comme chez nous en fait. À côté, elles sont bien mignonnettes les fans de nos jours.  En même temps, les artistes coréens leur rendent bien, ils sont assez accessibles, je trouve. J’ai donc appris ceci :

  1. H. O.T domine les charts coréens

Pour infos, H.O.T (High-five Of Teenagers) est un ancien boys band K-Hip-Hop de la SM Entertainment, crée en 1996 et composé de 5 membres. Ils sont considérés comme les pionniers de la mode des boys band coréens. Ils avaient peu de concurrence avant l’arrivée d’autres boys band tel que Sech Kies (dont un des membres figure dans le casting du drama).

  1. Les idols passent avant tout : famille, études et petit ami.

Être une fan est un boulot à temps plein qui laisse peu de place aux études, aux loisirs et encore moins aux histoires d’amour. Les coréennes n’hésitaient pas à sécher régulièrement les cours pour aller voir leurs idoles en concert. Elles connaissent leurs chansons et leurs chorégraphies sur le bout des doigts. Qu’ils pleuvent ou qu’ils ventent elles sont capables de faire la queue durant des heures pour les apercevoir ne seraient-ce que pour quelques minutes.

  1. Vous n’avez pas intérêt d’aimer d’autres artistes.

Il était très mal vu d’être fan de plusieurs artistes à la fois (ce qui est le cas avec un des personnages du drama). Il faut absolument faire un choix, nécessaire, car cela dépend de quel fan-club vous rejoignez. Chaque fan-club est dirigé par une présidente qui obtient des avantages lors de concerts par exemple. Durant des concerts qui regroupent plusieurs idoles, les fan font la queue en fonction des artistes qu’elles soutiennent, et parfois dans une atmosphère assez hostile.

  1. Le porno, un commerce lucratif chez les lycéens ?

De nos jours il est tellement facile d’avoir accès à des vidéos pornos, mais à l’époque cela était beaucoup plus complexe, car elles nécessitaient une connexion Internet convenable. Pas tout le monde ne disposait d’un ordinateur et encore moins d’Internet. À la place, les jeunes garçons bavaient sur des magazines ou des cassettes pornos et certains d’entre eux n’hésitent pas à en vendre à leurs camarades.

 

… En bref, ce que j’en ai pensé …

reply_1997_665868

J’ai beaucoup aimé ce drama, autant pour l’histoire que pour les acteurs. Retrouver l’ancêtre des smartphones, les gros ordinateurs blancs, les tamagotchis… c’était assez marrant. Puis j’ai découvert les musiques populaires de l’époque, leur façon de s’habiller, l’accent de Busan. Car oui j’ai souvent entendu dire que les habitants de Busan avaient un accent particulier et j’approuve. Au début, je trouvais cela chelou, mais on s’y fait vite.

J’ai trouvé le personnage de Yun Yun Ji très touchant. Il est intelligent, attentionné, limite un peu timide, mais peut paraître froid avec les filles. À l’inverse Si Won n’est pas très porté études, elle est assez grossière, mais naïve en amour. J’ai vraiment eu un coup de cœur pour l’acteur Seo In Guk qui interprète le rôle de Yun Yun Ji. Je trouve qu’il a regard magnifique et qu’il est très charismatique. Jeong Eun Ji (A Pink) quant à elle m’a énormément impressionné. Elle est habituellement plus rayonnante, très mignonne et douce, dans son groupe du moins. Je vous avouerais que je ne m’attendais pas du tout à une telle performance de sa part. Cela ne lui enlève en rien son magnifique sourire et sa beauté naturelle.

J’ai beaucoup aimé le fait que l’on comprenne très rapidement les sentiments de Yun Ji envers Si Won, mais ce n’est pas pour autant que l’on a affaire à une romance rapide. D’ailleurs, le suspense est de mise, car nous n’apprenons que vers la fin, l’issue de leurs relations. Si Won va-t-elle se rendre compte des sentiments de Yun ji envers elle ? Vont-ils rester amis ou vont-ils se mettre en couple  ? Qui a donc épousé Si Won ? C’est ce que je n’arrêtais pas de me demander.

reply_1997_666239

L’aspect que j’ai le plus aimé est le fait d’avoir introduit un personnage homosexuel. Venant de la Corée qui est un pays assez conservateur, j’ai trouvé cela étonnant et le personnage en question, j’en étais complètement dingue. Je me suis également rendu compte que les jeunes étaient souvent biaisés par leur amour et n’hésitaient pas à planifier leur avenir en fonction des autres. En bref, j’ai ri, j’ai pleuré, j’ai passé un super bon moment alors je vous le recommande si vous ne l’avez pas encore vu.

Suite au succès du drama, deux spin off ont vu le jour, Reply 1994 en 2013 et Reply 1988 en 2015. Il me tarde de les regarder.

Merci d’avoir pris le temps de lire cette chronique jusqu’au bout et à très bientôt sur ONIRICA

Annyeonghi gaseyo

reply_1997_665948

Pour en savoir plus c’est par ici.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s